AVOLETTE

C'est à un Allemand, Egon BRUTSCH, que l'on doit ce véhicule et à un représentant français de la firme Américaine Cessna de l'avoir fabriqué en France: la société Air-Tourist puis France-Jet .
Monsieur BRUTSCH est à l'origine d'autres microcars Allemands : Rollera et Spatz notamment.


1955 - 1958


1955


  Plus qu'un long discours voici détaillées les versions françaises:
La Normale : 125cm3 Ydral
La Tourisme : 175cm3 Ydral, 10ch à 7000tr/mn
La De Luxe : 200cm3 Sachs, 10ch à 5000tr/mn
La Record De Luxe : 250cm3 Maico, 14ch
La Compétition : 250cm3 Maico plus puissant(19ch !) et carrosserie spéciale, 120km/h
 








1957

  Évolution des formes et mécanique plus sage pour cette seconde génération: 125 ou 150 cm3 Lambretta.  




1958

En Allemagne :

Ultime tentative pour Edgon Brütsch avec cette V2 qui une fois de plus restera sans suite.

 

En France

 

La même année c’est tout d’abord la JET 175 qui voit le jour.Elle aussi n’aura aucune suite commerciale.Qu’est-elle devenue ?

 

 

 

Puis l’apparition de la V2N :

 

La V2 sert de base à la réalisation de ce modèle, mais Monsieur NGO veut donner à ce microcar une allure encore plus sportive et c’est réussi !Avec ses flancs échancrés et un arrière très profilé, associé à des couleurs de carrosserie et de sellerie très originales, la V2N à un « look d’enfer ».Question mécanique, si certains documents d’époque font état d’un moteur Ydral de 175 cm3, le modèle que j’ai découvert en 2008 est équipé du 200cm3 Sachs.

 

Sous ce vilain bleu se cache la couleur orange d’origine assortie à la sellerie et au couvre capote de même couleur car il s’agit en effet bel et bien du même véhicule !Beaucoup de travail en perspective pour lui redonner sur aspect originel.… Mais l’histoire de la V2Nne s’arrête pas là ! 

1959 : 

Une autre V2N est construite.

La ligne générale est conservée mais bien des détails différent du modèle 58. Les plus visibles : Une porte coté passager et un pare-brise plus haut et dont les montants sont en aluminium tout comme la fausse calandre à l’avant et l’énorme grille d’aération arrière.Si le principe du châssis poutre est conservé, une refonte en profondeur est faite puisque les trains roulants sont totalement différents tout comme la transmission et la mécanique.Une mécanique Française : Ydral. 

Ci-dessous, la publicité d’époque annonçait trois motorisations possibles : 125, 175 et 200 cm3.

 

 

Décidément  ces Avolettes nous réservent bien des surprises car jusqu’à ce jour le 200 cm3  Ydral était inconnu au bataillon.

Il s’agit bel est bien d’un 200 cm3 conçu comme tel, avec course et alésage spécifique et non d’un simple 175 réalésé.Qui pourra en dire plus sur ce moteur ?Et qui pourra nous dire le nombre de V2N réellement construites et surtout le nombre de survivantes ? Voici la photo de ma seconde V2N découverte elle aussi en 2008 et équipée de ce fameux 200cm3 Ydral.Là aussi beaucoup de travail en vue mais la ligne de ces voitures est si attachante !!!

 

 

Toutes informations complémentaires concernant l’histoire de ces véhicules et d’éventuels survivants, tous modèles confondus, serait  plus que bienvenues !  

Voulant conquérir le marché Américain, un dernier modèle est élaboré sur la même base.La filiale France-Jet Motor Ltd est alors créée et le véhicule présenté à New York porte le même nom.

 

 

C'est alors un moteur 4 temps de 280cm3, de marque AMC qui équipe ce modèle.

 

 

1960 USA : Reprenant les lignes de cette France Jet une dernière version spéciale USA est construite.Aves son avant allongé, ses grandes roues et son moteur de 1100 cm3 elle ne rentre plus dans la catégorie des microcars.