ALAN

ALAN : Pas de rapport avec la marque Allemande du début des années vingt, puisqu’il s’agit ici d’un microcar Français fabriqué dans les années cinquante.

 

Pendant plus de deux ans  Monsieur ALEXELINE André travailla sur son projet.

Le fruit de son travail fut enfin récompensé le jour de l’homologation de son véhicule et puisqu’il fallait donner un nom à cette petite merveille, quoi de plus légitime que de choisir les deux premières lettres des nom et prénom du géniteur.

La petite ALAN allait alors connaître  les joies du tourisme car pour son baptême de la route son constructeur décida d’une promenade de plus de 600 km avec femme et enfant !

Nous étions en 1955…

 André Alexeline fière de poser pour la presse au volant de son ALAN

 

 

 

 

Quel dommage de ne pas avoir pris de photos du véhicule lors de sa découverte à la fin des années 80! En pièces détachées, incomplet et livré aux intempéries,  beaucoup n’auraient pas donné chère de sa peau.   

Sa restauration occupera  plus d’un an de mes loisirs pour parvenir à lui rendre son aspect initial.

 

Satisfait du résultat, je me mis alors en quête de Monsieur Alexeline afin de lui présenter son « bébé » âgé cette fois de plus de 35 ans. Son épouse m’apprit que son mari, décédé quelques mois seulement avant ma démarche, avait, durant les dernières années de sa vie, cherché  à savoir si  sa voiture existait toujours, entretenant même l’espoir un peu fou de la revoir.

 

Aujourd’hui encore j’ai toujours le regret de ne pas avoir su engager mes recherches suffisamment tôt afin de partager avec André un moment de bonheur…     65 kilomètres seulement séparaient André de son Alan !